Le Village d'Auteuil

 

Chaque vendredi, l'Office du Tourisme et des Congrès de Paris prête son compte Twitter (@ParisOTC) à un blogueur. Le rédacteur en chef du jour partage ses endroits favoris, ses bonnes adresses...
Une super opé à laquelle j'ai été invitée à participer. C'était en août dernier ; j'avais alors choisi d'explorer le quartier d'Auteuil.

 

Retour sur mon parcours :

 

Je suis sortie du métro Porte de Saint-Cloud et me suis engagée dans la rue Michel-Ange.

 

 

▼ ▼ ▼   La Villa Claude Lorrain   ▼ ▼ ▼

 

Après quelques mètres sur la droite, derrière le cimetière d'Auteuil, je suis tombée sur ce ravissant lotissement divisé par des allées bordées de jolies maisons. Curieux s'abstenir, celles-ci sont toutes protégées par des digicodes.

 

Villa Claude Lorrain

Villa Claude Lorrain

 

 

▼ ▼ ▼   L'hôtel Danois   ▼ ▼ ▼

 

Un peu plus loin, dans la rue Boileau, se trouve l’hôtel Danois, du nom de son commanditaire, G. Danois. L’édifice, aujourd’hui devenu l’ambassade d’Algérie, fut conçu par Henri Audiger et Joachim Richard, un duo célèbre de l’Art Nouveau. Quelques éléments de l’architecture orientale sont ici reconnaissables, mais c'est assez subtil, de sorte que l'hôtel s'intègre parfaitement dans le paysage urbain.


L'hôtel Danois - Ambassade d'Algérie

L'hôtel Danois - Ambassade d'Algérie

 

 

▼ ▼ ▼   Le Hameau Boileau   ▼ ▼ ▼

 

A la droite de l'hôtel Danois, s'ouvre le Hameau Boileau. Il porte le nom du poète, ami de Molière, qui installe en 1685 sa maison dont le jardin atteint l'entrée de l'actuel Hameau. Boileau reçoit beaucoup, en particulier son ami Racine qui écrivait : "Il est heureux comme un roi dans sa solitude ou plutôt dans son hôtellerie d'Auteuil".

 

Le hameau est bien protégé, ne comptez pas y rentrer !

 

Le Hameau Boileau

Le Hameau Boileau

 

 

▼ ▼ ▼   La rue Boileau   ▼ ▼ ▼

 

Rue Boileau

Rue Boileau

 


▼ ▼ ▼   Un hôtel particulier de la rue Molitor   ▼ ▼ ▼

 

J'ai voulu aller voir la Villa Boileau. J'ai donc tourné dans la rue Molitor, mais là encore, l'entrée était bien sécurisée. Je me suis consolée avec cette magnifique demeure située juste après.

 

Hôtel particulier bd Exelmans

Hôtel particulier bd Exelmans

 

 

▼ ▼ ▼   L'Hôtel de Verrières   ▼ ▼ ▼

 

J'ai ensuite croisé cet hôtel, rue d'Auteuil. Il fut construit en 1715 pour une cantatrice de l'Opéra, Mlle Antier, et devint le premier salon d'Auteuil, fréquenté par la Cour et la Ville. Elle y donnait des fêtes somptueuses et y recevait ses amants. Puis l'hôtel fut offert en 1752 à deux soeurs, les demoiselles Rainteau de Verrières, chanteuses d'Opéra, par le marquis d'Epinay. Elles y reçoivent Voltaire, le Maréchal de Saxe... Au fond du grand parc, elles firent bâtir un théâtre de 400 places où l'on jouait des pièces inédites ou interdites dans les théâtres publics.

 

L'hôtel de Verrières

 

 

▼ ▼ ▼   La Villa Montmorency   ▼ ▼ ▼

 

J'ai continué jusqu'à la villa Montmorency, laquelle est très bien gardée, à l'image du Hameau Boileau. C'est d'ailleurs le même architecte, Théodore Charpentier, qui traça ses allées. De hautes grilles à l'entrée, un gardiennage sans faille, et un réseau de caméras de sécurité protègent la forteresse composée d'une centaine de résidences. Et pour cause, toute une ribambelle de stars et d'hommes d'affaires y ont élu domicile. 

Le prix au mètre carré est donc méchamment élevé, mais si vous avez les moyens, une villa de la cité interdite est à vendre en ce moment même. Vous aurez pour voisins Zlatan Ibrahimovic ou Arnaud Lagardère. 

 

Villa Montmorency

Villa Montmorency

 

 

▼ ▼ ▼   Lycée et collège Jean-Baptiste SAY   ▼ ▼ ▼

 

Je suis enfin retournée sur mes pas en direction du métro, et j'ai dépassé une belle école. Il s'agit en fait d'une ancienne manufacture où était fabriqué du cachemire. Il ne reste que le pavillon central et la cour d'honneur.

 

Le Lycée Jean-Baptiste Say

 

 

▼ ▼ ▼   La rue du Buis   ▼ ▼ ▼

 

La rue du Buis est bordée de petites maisons aux façades à mascarons, elle mène à la place du village et à l'église Notre-Dame-d'Auteuil qui sera la fin du parcours.
Au numéro 6, une plaque signale qu'une certaine Olympe de Gouges vécut là avant la Révolution. J'apprends que cette dame avait des idées à l'époque avant-gardistes, telles que le droit de vote pour les femmes, l'instauration du divorce, la reconnaissance des enfants nés hors mariage... Un soir de 1793, des hommes armés de pique vinrent l'arrêter, suite à une lettre qu'elle avait adressée à Robespierre, où elle lui proposait de se jeter dans la Seine avec elle. Condamnée par le tribunal révolutionnaire, elle finit sur l'échaffaud.

 

Rue du Buis

Rue du Buis

Rue du Buis

Détail de volet <3 #paris #parisjetaime

 

Pressée par le temps, je n'ai pas pu explorer le quartier comme je l'aurai souhaité. I'll be back.

 

Départ du métro Porte de Saint-Cloud
Arrivée au métro Eglise d'Auteuil (la station la moins fréquentée de Paris, c'est pas moi qui le dis mais Merci Alfred

 

 

Voir le parcours sur une carte

 

8 Comments