La Cité Napoléon

 

Parfois le hasard fait bien les choses. J'avais raté en septembre l'ouverture des portes de la Cité Napoléon durant les Journées du Patrimoine, celle-ci n'ouvrant qu'une journée sur deux. Pas moins de trois jours plus tard, alors que je me rendais rue de Dunkerque pour une visite, je passe devant un immeuble au porche imposant et reconnait depuis la rue, la cour intérieure de la Cité Napoléon.
Joie !

 

Illico je rentre à l'intérieur et tombe sous le charme de cet endroit, enchantée d'abord par le jardin intérieur où les arbres envahissent la cour et les plantes inondent l'ancienne fontaine, puis séduite par la construction en elle-même : les appartements sont desservis par des passerelles où chacun a aménagé son petit coin de verdure. Le dernier étage est de loin le plus joli puisqu'on profite d'une vue sur le ciel grâce à une grande verrière.

 

La Cité Napoléon est la première cité ouvrière, entreprise par le Prince-Président Louis-Napoléon en 1849, destinée à loger les ouvriers travaillant dans une usine à gaz de la rue Condorcet.
Quatre ans plus tard, l'architecte Marie-Gabriel Veugny achève sa réalisation et 400 familles viennent s'y installer. A l'époque, les loyers allaient de 100 à 150 francs !  

 

Malgré les nombreux équipements et services mis à la disposition des habitants (médecin gratuit, bains, garderie, lavoir...) la Cité ne rencontrera pas le succès escompté, les règles étant un peu trop rigides (un inspecteur surveillait le comportement des locataires, les grilles fermaient à 22h précises...).

 

Aujourd'hui, même si les loyers ne sont plus les mêmes, je pense que cette cité en fait rêver plus d'un !

 

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

La Cité Napoléon

 

La Cité Napoléon
58 rue de Rochechouart
75009 Paris

 

Métro : Anvers

 

 

Voir sur une carte

 

5 Comments