Parc Monceau

 

En lisant hier le post de Sheily sur la Cathédrale Russe, je me suis souvenue que j'avais préparé un post il y a un peu plus d'un an maintenant sur la plaine Monceau et que je ne l'avais jamais finalisé. Hum ! Mieux vaut tard que jamais ! Je vais donc y remédier de ce pas, en vous proposant une balade inspirée du livre : "Paris, promenades de charme dans le centre historique", de Pascal Varejka et Muriel Montini.

Vous trouverez un plan de la balade en bas de l'article.

Ce parcours permet de recroiser quelques sites dont je vous ai déjà parlés : la Rue Fortuny, le Conservatoire de Musique International, l'Hôtel Menier, la maison Loo, et le Parc Monceau.

 

Je pars du Métro Villiers, et me dirige vers le quartier Lévis et sa rue piétonne, charmante rue commerçante qui fait partie d'un ancien chemin conduisant de la rue Saint-Lazare au village de Monceau.

 

Quartier Lévis

Place de Lévis

 

La Plaine Monceau fait l'objet d'une forte spéculation immobilière sous l'impulsion des frères Pereire à partir du Second Empire. Elle attire de grandes familles comme les Rothschild qui se font construire des hôtels particuliers, en voici un exemple à l'angle des rues Léon-Cosnard et Legendre : une imposante bâtisse en briques rouges avec sa jolie courette à colombages.

 

Angle de la rue Léon-Cosnard et de la rue Legendre

Rue Legendre

 

La rue Léon-Cosnard et la rue de Tocqueville sont riches en jolies façades.
Celle du 45 rue de Tocqueville vaut le détour avec son enseigne en mosaïques polychromes, une sorte de mélange d'Art Nouveau et d'Art Déco. Il s'agissait d'une entreprise spécialisée dans l'impression photomécanique, reconvertie il y a quelques années en habitations.

 

Quartier Lévis

 

Je ne peux pas faire le tour du Parc Monceau sans passer par la rue Fortuny, qui elle aussi, présente une architecture flamboyante : une belle collection d'hôtels particuliers qui ont accueilli de célèbres occupants, entre autres Sarah Bernhardt, Marcel Pagnol et Edmond Rostand.

 

Rue Fortuny

 

Une fois au bout, je rattrape la rue de Chazelles en traversant la rue de Prony. A l'intersection de ces deux voies, j'admire encore un bel hôtel particulier, construit en 1879 par l'architecte Léopold Cochet et ayant la particularité d'être traité par un angle rentrant. Sur la façade, on peut distinguer des allégories de la Musique.

 

Rue de Prony

Maison à l'angle des rues de Prony et de Chazelles

 

Me voici ensuite dans la rue Daru, celle qui va me mener à la Cathédrale orthodoxe Saint Alexandre Nevsky que j'évoquais plus haut. J'entrerais bien pour prendre des photos de l'intérieur mais malheureusement la porte reste close, et moi je reste sur ma faim.

 

33, rue Daru

Cathédrale russe Saint-Alexandre-Nevsky

 

Je poursuis donc mon chemin, en passant devant le Conservatoire de Musique Internationall'Hôtel Menier, et la maison Loo.

 

Conservatoire international de musique

L'hôtel Menier

Maison Loo

 

La balade se termine mais avant de rejoindre le métro, je m'attarde dans les rues qui longent le Parc Monceau où se nichent des petits trésors d'architecture comme ici au 7 rue Rembrandt : bow-windows de métal, de bois, de pierre (Gustave Rives, 1898). J'adore !

 

7 rue Rembrandt

Autour du Parc Monceau

Parc Monceau

 

The end !

 

Départ du métro Villiers
Arrivée métro Monceau

 

 

Voir le parcours sur une carte

 

9 Comments