Viewing entries tagged
hôtel particulier

L'hôtel Blémont

Comment

L'hôtel Blémont

Les journées du Patrimoine sont toujours l'occasion de découvrir des petites pépites habituellement fermées au public. La patience n'étant pas ma qualité première, je cible les lieux où la file d'attente sera courte voire inexistante. Je suppose que je ne verrai jamais l'intérieur du Palais de l'Elysée, mais tanpis je m'en remettrai. Cette année, j'ai concentré mes visites dans le 9ème arrondissement avec la salle de l'Union de Paris, les bureaux de Mozilla situés dans l'Hôtel de Mercy-Argenteau et l'Hôtel Blémont qui abrite le siège de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD).

Comment

6 Comments

Le Café Laurent

Le Café Laurent

Au coeur du quartier de Saint-Germain-des-Prés, dans les murs de l'hôtel d'Aubusson, se cache ce café au charme fou.

Au départ, j'y étais allée pour boire un café sur la terrasse du patio, qui est ouverte l'hiver grâce à son énorme parasol chauffant, mais comme il faisait vraiment très froid, je me suis réfugiée à l'intérieur.

Et là ça a été la bonne surprise, j'ai découvert juste après le bar, tel un décor de théâtre dissimulé derrière deux grands rideaux : le grand salon, une pièce grandiose avec ses énormes poutres au plafond, ses tapisseries d'Aubusson aux murs, sa cheminée monumentale et ses meubles d'époque.

6 Comments

9 Comments

La plaine Monceau

Parc Monceau

En lisant hier le post de Sheily sur la Cathédrale Russe, je me suis souvenue que j'avais préparé un post il y a un peu plus d'un an maintenant sur la plaine Monceau et que je ne l'avais jamais finalisé. Hum ! Mieux vaut tard que jamais ! Je vais donc y remédier de ce pas, en vous proposant une balade inspirée du livre : "Paris, promenades de charme dans le centre historique", de Pascal Varejka et Muriel Montini.

Vous trouverez un plan de la balade en bas de l'article.

Ce parcours permet de recroiser quelques sites dont je vous ai déjà parlés : la Rue Fortuny, le Conservatoire de Musique International, l'Hôtel Menier, la maison Loo, et le Parc Monceau.

9 Comments

1 Comment

La légende de Maxim's

Le salon bleu - Maxim's

 

Qui aurait cru que cette enseigne mythique, n'était à l'origine qu'un glacier installé là au 3 rue Royale par une famille italienne à la fin du 19ème siècle ?

 

Un peu trop généreux, Maxime Gaillard se retrouve endetté et se voit obligé de céder sa place à Eugène Cornuché, qui va véritablement créer la légende de la maison.

 

Il fait appel à des artistes en vogue de l'école de Nancy, tels que Majorelle, Prouvé, Gallé ou Guimard, qui transforment l'hôtel particulier en un chef d'oeuvre de l'Art Nouveau avec comme thème la Nature.

1 Comment

5 Comments

L'Hôtel de Beauvais

L'Hôtel de Beauvais

 

Aujourd'hui je vais revenir sur mes visites d'hôtels particuliers durant les journées du Patrimoine. Après l'Hôtel Châlon-Luxembourg, voici l'Hôtel de Beauvais, situé rue François Miron.
Pour l'historique, l'Hôtel de Beauvais fut construit en 1655 par Antoine Lepautre, premier architecte du Roi, pour Catherine de Beauvais. Les têtes de béliers sur la façade sont là pour rappeler le nom de jeune fille de la propriétaire (Catherine Bellier). Modifié au XVIIIe siècle pour la famille Orry par Robert de Cotte puis par l'architecte Beausire en 1730, il est transformé et loué au 19e siècle. Mozart y est reçu à l'âge de sept ans, pendant cinq mois, à l'occasion de sa première tournée parisienne.

5 Comments

6 Comments

Hôtel Châlon-Luxembourg

Hôtel Chalon-Luxembourg

Cette année pour les journées du Patrimoine, j'ai ciblé les hôtels particuliers du Marais. D'ordinaire, je passe devant ces lourdes portes en imaginant quelles merveilles elles pourraient cacher. 
Alors cette fois, c'était l'occasion d'assouvir ma curiosité et de visiter plusieurs de ces splendeurs : l'hôtel Bouthillier de Chavigny (la caserne de pompiers rue de Sévigné), le Mont de Piété de Paris (Crédit Municipal de Paris) où il était malheureusement interdit de prendre des photos, l'Hôtel de Beauvais (l'actuelle Cour d'appel de Paris) et l'Hôtel Châlon-Luxembourg.

Avec Fanny, je dois dire que ce dernier nous a particulièrement plu. Ce splendide hôtel fait de pierres et de briques est majesteux, cependant complètement délabré à l'intérieur ! Quel dommage de laisser cette propriété s'abîmer à ce point-là !

6 Comments

9 Comments

L'Hôtel Menier

Le Parc Monceau, je vous en parlais ici et lorsqu'il faisait encore beau et chaud... Comme je n'avais pas eu le temps de visiter les alentours, j'y suis retournée afin d'explorer davantage les abords du parc.

A l'époque de sa création, ce lieu romantique a suscité l'engouement et a incité la riche bourgeoisie à se faire construire de luxueux hôtels particuliers à proximité du parc.

En voici un bel exemple : il s'agit de l'hôtel du chocolatier Emile Menier construit par l'architecte Henri Parent entre 1872 et 1874. Ce joyau a failli disparaître, menacé de démolition il fut finalement sauvé par une instance de classement, puis racheté et restauré par la Compagnie française de Crédit et de rénovation.

L'hôtel Menier

J'ai trouvé des informations très utlles concernant l'architecture de cet hôtel dans mon livre "Paris secret et insolite". L'auteur, Rodolphe Trouilleux, nous indique que "le bâtiment présente une forme de L renversé. Visible de l'avenue, la cour d'honneur de style Louis XV, ornée de balustres , de refends et de consoles, tout en courbes, forme un ensemble très baroque, dont se détachent quelques éléments remarquables. La figure de Mercure tout d'abord, à la clef du portail, encadrée par des têtes de lions en console, mais aussi les curieux chevaux marins du fronton, les têtes de faunes et de femmes appliquées au-dessus des fenêtres, que l'on attribue à Jules Dalou.

9 Comments

1 Comment

Soyez romantique !

Musée de la Vie Romantique

Et visitez le musée de la Vie Romantique, un vrai petit coin de paradis situé tout au fond d'une charmante allée boisée.
Ce pavillon abritait la demeure du peintre Ary Scheffer, et était le spectateur de réunions intellectuelles et politiques avec entre autres George Sand, Delacroix ou encore Chopin ou Berlioz.

L'été, un salon de thé s'improvise sur la terrasse.

1 Comment